IMG_1731

 

"Un ange passe" : cette expression bien connue est prononcée pendant le silence pesant qui survient parfois dans une conversation auparavant animée. Déjà, c'est totalement faux (perso, j'en ai jamais vu la queue d'un, si je puis me permettre)(sans compter qu'ils sont censés ne pas en avoir).

Et en plus, après recherches approfondies (= Google), il s'avère que cette expresssion a une origine totalement inconnue, même si un certain Vilmos Bardosi (linguiste de son état) indique "qu'il s'agirait de la version chrétienne d'une locution latine qui mettait en jeu le dieu Mercure, garant de la discrétion propice au commerce" (sic).

Le pire, c'est que la même expression pour la même situation existe dans de nombreuses langues (Allemagne, Danemark, Royaume Uni, Espagne, Roumanie, et même Uruguay). Ça nous fait quand même un sacré paquet d'angelots globe-trotteurs, c't'affaire.

Là où ça devient marrant (si, si, je vous promets), c'est les versions fantaisistes qui existent dans d'autres pays :

- "Le pasteur passe" (Pays-Bas), là, c'est soft, on reste dans le champ lexical du divin.

- "Le pape est mort" (Brésil), un peu la même que la précédente, en plus grave.

- "Un con est passé" (Russie), ce qui permet probablement d'engager une nouvelle conversation sur l'identité du dit con.

- "Quelqu'un a croisé les jambes" (République Tchèque), genre quelqu'un a pété (?)

Bref, j'arrête de vous saouler de billevesées et je passe à la recette de l'Angel Cake, un gâteau super bon, léger comme un nuage (ou comme un ange, son presque anagramme), fondant en bouche, et drôlement pratique quand on a plein de blancs d'oeufs à écouler (je les congèle au fur et à mesure). Vous pourrez le dévorer déguster tel quel (mais je vous le conseille particulièrement avec une salade de fruits, des fraises par exemple). 

FullSizeRender

 

Ingrédients : (pour un moule de 25 cm de diamètre et de 10 cm de haut)

- 250 g (200 g + 50 g) de sucre en poudre, si possible extra-fin 

- 90 g de farine T45 (je prends la Gruau d'Or 00)

- 30 g de Maïzéna

- 10 blancs d'oeuf

- 1 grosse pincée de sel

- 5 g de crème de tartre (ou 5 g de jus de citron)

- le zeste d'un beau citron non traité (ou un autre arôme de votre choix : vanille, amande, fleur d'oranger...)

- colorant en gel (facultatif évidemment)

 

Préchauffer le four à 150° (chaleur tournante), et garnir le fond du moule de papier cuisson.

IMG_1608

 

Préparer les ingrédients.

IMG_1616

 

Tamiser ensemble la farine, la maïzéna et 50 g de sucre en poudre.

IMG_1617

 

Fouetter les blancs à vitesse moyenne jusqu'à ce qu'ils moussent : ajouter alors la crème de tartre (ou le jus de citron) et la pincée de sel.

IMG_1621

 

Fouetter une minute, puis augmenter un peu la vitesse, et ajouter 1/3 des 200 g de sucre.

IMG_1622

 

Continuer à augmenter la vitesse progressivement en ajoutant en 2 fois le reste du sucre. Puis, fouetter à vitesse maximale pendant 8 minutes, jusqu'à obtenir une mousse ferme et brillante.

IMG_1624

 

Tamiser environ 1/3 du mélange sec préparé précédemment sur les blancs d'oeuf.

IMG_1626

 

Incorporer délicatement à la maryse et en soulevant la masse.

IMG_1627

IMG_1628

 

Renouveler l'opération en 2 fois avec les 2 autres tiers. Vous devez obtenir une mousse brillante et plutôt ferme.

IMG_1629

IMG_1630

 

Ajouter le zeste (ou autre) et mélanger à nouveau délicatement.

IMG_1631

IMG_1632

 

Si vous aimez les anges mouchetés, faire tomber quelques gouttes de colorant sur la préparation, et donner 3 ou 4 coups de maryse pour le répartir.

IMG_1633

IMG_1634

 

Verser le tout dans le moule non graissé.

IMG_1635

 

Taper plusieurs fois le moule sur une surface horizontale pour éliminer les éventuelles bulles d'air, puis lisser à la maryse.

IMG_1636

 

Enfourner pour environ 1 heure (pour vérifier la cuisson, toucher sa surface du bout des doigts : elle doit être souple et reprendre sa forme). Surtout, ne pas piquer ni au couteau, ni au cure-dent !

IMG_1638 2

 

Retourner immédiatement le gâteau dans son moule sur une grille ou une assiette.

IMG_1639 2

 

Après complet refroidissement (compter 2 heures), démouler en passant la lame d'un couteau fin tout autour.

IMG_1640

 

Il ne reste plus qu'à le retourner...

IMG_1642

 

Si vous préférez les anges naturistes, voilà ce que ça donne :

IMG_1733

 

Si vous préférez les anges textiles, vous pouvez le voiler de sucre glace...

IMG_1690

IMG_1695

 

Vous connaissez maintenant une nouvelle expression : un ange passe et trépasse.

IMG_1731

 

Vous cherchez un idée de plat salé ? C'est ici : clic ! 

Si ce blog vous plait, si les recettes vous font de l'oeil, si vous avez souri à la lecture des publications, alors je vous invite à :

 - vous abonner au blog ici : clic ! , afin d'être informé de chaque nouvelle recette (ou rubrique "s'abonner à la newsletter")

 - poster un petit commentaire ci-dessous (case "poster un commentaire"), je ne manquerai pas de vous répondre !

 - liker ma page Facebook ici : clic !

 - me suivre sur Instagram : clic !

 - partager ce blog avec vos amis (si vous n'en avez pas, prenez un Curly)

Je vous en serai éternellement reconnaissante (bon, peut-être pas éternellement, mais ça me ferait quand même drôlement plaisir )

 

Merci !Merci !