IMG_5243

IMG_5240

 

Vous vous rappelez que je vous ai déjà parlé, il y a quelque temps, du syndrôme de Stockholm et des malheureux enfants frappés par leur grand-mère ?? Mais siiii, c'était en février dernier, voir ici : CLIC !

Aujourd'hui, les enfants n'ont pas été frappés. Mais c'est un gâteau (très maso) qui a été battu, et beaucoup battu, le pov' choupinet. Il avait dû faire une sacrée boulette, pour en prendre autant dans le sifflet. On ne sait pas exactement quoi, mais ce qu'on sait, de source sûre, c'est qu'il vient de Picardie, et qu'il est traditionnellement confectionné pour les grandes occasions religieuses (notamment Pâques et Pentecôte). A priori, on le trouve toute l'année en boutique, mais n'ayant jamais encore eu l'occasion d'aller en Picardie, je ne saurais vous le confirmer. 

En attendant de pouvoir goûter le "vrai", je vous en propose une version plus méridionale, puisque confectionné dans le Var. Je ne sais pas si la mienne est proche ou non de la recette authentique, mais je vous promets qu'elle est si moelleuse, si légère et si parfumée qu'elle vous emmenera où vous voulez (et pourquoi pas à Abbeville, tiens !). Une vraie tuerie, ce truc ! Alors, c'est parti pour la raclée.

Comme je ne dispose pas d'un vrai moule à gâteau battu, j'ai utilisé mon moule à Pandoro (vous pouvez utiliser un moule à brioche classique bien entendu). Le mien est de diamètre max 20 cm et de hauteur 15 cm (marque Vespa).

61wK4tckjhL

 

Petit conseil avant de démarrer : il s'agit en fait plus d'une brioche que d'un gâteau, donc évitez de vous y mettre à 21H : pas beaucoup de travail effectif, mais 3 pousses à prévoir... (je commence le matin pour qu'il soit prêt au goûter)

 

Ingrédients :

- 30 g de levure boulangère fraîche (ou 13 g de déhydratée)

- 80 ml d'eau minérale tiède

- 250 g de farine de gruau (pour moi : Gruau d'Or 00) ou de T45

- 1 oeuf entier (calibre moyen)

- 6 jaunes d'oeuf (calibre moyen)

- 3 g de sel

- 75 g de sucre (bio de canne pour moi)

- 175 g de beurre à température ambiante + un peu pour le moule

 

Diluer la levure dans l'eau et bien mélanger. 

IMG_5137

 

Verser la farine dans le bol du robot et faire un puits. 

IMG_5138

 

Dans le puits, mettre l'oeuf entier et les jaunes.

IMG_5139

 

Ajouter la levure diluée.

IMG_5140

 

A l'aide du batteur plat (dit accessoire "feuille" ou "fouet K"), battre la pâte pendant 10 minutes, d'abord à vitesse lente, puis à vitesse moyenne.

 

Vous devez obtenir une pâte très collante et élastique.

 

Ajouter le sel et le sucre. 

IMG_5144

 

Battre à nouveau la pâte pendant 10 minutes, d'abord à vitesse lente, puis à vitesse moyenne. La pâte doit se détacher des parois.

 

Vous devez obtenir une pâte très souple, très collante et très élastique.

IMG_5147

 

Ramener la pâte au centre du bol à l'aide d'une corne ou d'une maryse.

IMG_5148

 

Couvrir d'un linge, et laisser reposer dans une pièce tiède jusqu'à ce que la pâte double de volume (environ 1H30).

IMG_5149

 

Remettre le bol sur le robot avec le batteur plat, faire tourner à vitesse lente en incorporant petit à petit le beurre.

 

Une fois tout le beure incorporé (comptez au moins 5 minutes), passer en vitesse moyenne et continuer de battre encore 5 minutes minimum : la pâte, molle et très collante, doit se détacher des parois du bol.

 

La pâte doit être très élastique : 

IMG_5153

 

Ramener à nouveau la pâte au centre du bol à l'aide d'une corne ou d'une maryse (j'ai transféré dans un autre récipient car j'avais besoin du robot pour une autre préparation !).

IMG_5155

 

Couvrir d'un linge et laisser reposer jusqu'à ce que la pâte double encore de volume (environ encore 1H30).

IMG_5161

 

Dégazer la pâte à la maryse.

IMG_5162

 

Enduire généreusement le moule de beurre mou,  à l'aide d'un pinceau. 

IMG_5159

 

Verser la pâte dégazée dans le moule. 

IMG_5165

IMG_5166

 

Couvrir d'un linge, et laisser à nouveau doubler de volume (la pâte doit arriver à 1 ou 2 cm du haut du moule). Comptez encore une bonne heure... Entre-temps, préchauffer le four à 180°.

IMG_5170

 

Enfourner en bas du four (premier niveau), et baisser la température à 165°. Laisser cuire environ 30 minutes (si la surface dore trop, couvrir avec un morceau de papier aluminium). Le gâtomaso doit être bien doré.

IMG_5172

 

Laisser refroidir totalement avant de démouler.

IMG_5173

 

Vous pouvez araser un peu la base au couteau à pain, pour qu'il soit bien droit. 

IMG_5186

 

Il ne reste plus qu'à déguster, sans culpabiliser puisque le gâtomaso ne donne son meilleur que quand il a été beaucoup battu...

 

IMG_5199

IMG_5243

IMG_5240

 

Pour une envie de recettes salées, c'est ici : CLIC !

Si ce blog vous plait, si les recettes vous font de l'oeil, si vous avez souri à la lecture des publications, alors je vous invite à :

- vous abonner au blog, afin d'être informé de chaque nouvelle recette (rubrique "s'abonner à la newsletter")

- visiter mon blog de "salé", cuisine familiale pas-à-pas, ici : CLIC !

- poster un petit commentaire ci-dessous (case "poster un commentaire")

- liker ma page Facebook (lien ci-contre, à droite aussi)

- me suivre sur Instagram : patachou_miammiam_et_compagnie

- le partager avec vos amis (si vous n'en avez pas, prenez un Curly)

Je vous en serai éternellement reconnaissante (bon, peut-être pas éternellement, mais ça me ferait quand même drôlement plaisir )

Merci !Merci !