IMG_8160

Vous partez en croisière et souhaitez emporter avec vous un gâteau de voyage ? Un gâteau de bonne conversation ? Qui ne s'abîmera pas pendant la tempête ? Qui ne s'effritera pas à la première houle ? Ne sèchera pas dès que le vent soufflera ?

J'ai ce qu'il vous faut ! Une recette à mi-chemin entre le cake et le quatre-quart,  confectionnée avec du sucre de canne, un peu de lait fermenté, beaucoup de beurre noisette, une lichette de rhum et un gros soupçon de vanille, histoire que le voyage commence déjà dans la cuisine...

Bref, un délicieux gâteau aux parfums des îles, à la mie dorée, dont la consistance est proche de celle du quatre-quart (donc plutôt dense) mais plus léger en bouche, et de très bonne conservation (plusieurs jours, idéal pour une croisière au long cours). A la découpe, les tranches se tiennent bien, il donc est également parfait (si vous n'avez pas le pied marin) pour ouvrir la saison des pique-niques.

Hissez haut ! Si Dieu veut, toujours droit devant, nous irons jusqu'à San Francisco (ou pas, si déjà nous arrivons jusqu'au goûter, on aura de la chance).

 

Ingrédients : (pour un moule de 26 cm X 9,5 cm)

- 250 g de farine T45 (pour moi : Gruau d'Or 00)

- 4 g de levure chimique

- 250 g de sucre blond de canne, en poudre (ou cassonade)

- 240 g de beurre (doux ou 1/2 sel selon votre goût)

- 6 oeufs

- 25 ml de lait fermenté (ou de lait normal)

- 25 ml de rhum (facultatif... mais... tellement bon...)

- une belle gousse de vanille

- 2 pincées de sel (une seule si vous utilisez du beurre 1/2 sel)

 

Préchauffer le four à 170° et beurrer généreusement le moule. 

IMG_8108

 

Préparer les ingrédients. 

IMG_8080

 

Faire fondre le beurre dans une casserole, et continuer de le faire chauffer à feu moyen, en écumant de temps en temps avec une passette, jusqu'à ce qu'il grésille et prenne une jolie couleur ambrée (c'est ce qu'on appelle le "beurre noisette").

IMG_8081

IMG_8086

IMG_8089

 

Passer à travers une passette afin d'éliminer les plus grosses impuretés.

IMG_8090

IMG_8091

 

Laisser tiédir (écumer encore un peu si nécessaire) et décanter (les impuretés vont se déposer au fond, il ne faudra pas les utiliser).

IMG_8093

 

Séparer les jaunes des blancs.

IMG_8082

 

Dans le bol du robot (ou un saladier), verser les jaunes, le sucre et les grains de la gousse de vanille.

IMG_8084

 

Fouetter vivement pendant 5 minutes, jusqu'à ce que le mélange mousse et forme un ruban.

 

IMG_8095

 

Ajouter alors le lait fermenté, le rhum et le beurre noisette (sans verser le fond avec les impuretés !). 

IMG_8096

IMG_8097

IMG_8098

 

Fouetter à nouveau quelques instant afin d'obtenir une préparation homogène.

IMG_8100

 

Verser la farine, une pincée de sel (sauf si beurre demi-sel) et la levure tamisées ensemble (j'ai transvasé dans un saladier car j'ai eu besoin de la cuve du robot pour la suite).

IMG_8102

 

Mélanger à la maryse jusqu'à complète incorporation.

IMG_8104

 

Fouetter les blancs en neige avec la pincée de sel.

IMG_8106

IMG_8109

 

Incorporer les blancs en 3 fois, à la maryse, en soulevant la masse pour les préserver au maximum.

IMG_8110

IMG_8111

IMG_8112

IMG_8113

 

Verser la pâte dans le moule.

IMG_8114

  

Enfourner vers le bas du four pendant environ 1 heure (vérifier la cuisson à l'aide d'un cure-dent). 

IMG_8117

 

Laisser reposer 5 à 10 minutes avant de démouler et de laisser refroidir sur une grille.

IMG_8121

 

Larguez les amarres, cap tribord toute, et laissez voguer les papilles !

IMG_8131

IMG_8160

IMG_8150 2

  

Si le blog vous plait, si les recettes vous font de l'oeil, si vous avez souri à la lecture des publications, alors je vous invite à :

- vous abonner au blog, afin d'être informé de chaque nouvelle recette (rubrique "s'abonner à la newsletter")

- poster un petit commentaire ci-dessous (case "poster un commentaire")

- liker ma page Facebook (lien ci-contre, à droite aussi)

- me suivre sur instagram : patachou_miammiam_et_compagnie

- le partager avec vos amis (si vous n'en avez pas, prenez un Curly)

Je vous en serai éternellement reconnaissante (bon, peut-être pas éternellement, mais ça me ferait quand même drôlement plaisir )

Merci !Merci !