IMG_6083

 

Ma Mamie de Corse nous faisait souvent des frappes, quand nous étions petits, ma soeur, mon cousin et moi. De belles frappes au cordeau, légères, claires mais percutantes. Des frappes de compet'. Et nous en redemandions, insatiables que nous étions : des frappes ! des frappes ! Mamie, on veut encore des frappes.

Evidemment, tout continental venant à passer devant la maison à ce moment-là aurait pris ma grand-mère pour une tortionnaire d'enfants, et nous aurait soupçonnés d'avoir chopé le syndrome de Stockholm.

Evidemment, le pizzutu en question n'aurait rien compris à la situation, vu qu'en Corse, les frappes, ce ne sont ni des mandales ni des taloches, mais de délicieux beignets, proches des Merveilles (du Sud-Ouest) et des bugnes (de la région lyonnaise).

En plus, ben, ma Mamie Jeanne, elle était super gentille, et moi, j'ai jamais mis un pied en Suède. Comme quoi.

Pour finir sur une note culturelle, je précise que ces frappes sont traditionnellement servies aux repas de famille, baptèmes, fêtes religieuses... et lors de Mardi Gras évidemment.

 

Ingrédients : (pour environ 30 frappes)

- 460 g de farine T45 (j'ai pris la Gruau d'Or 00)

- 2 oeufs

- 15 g de sucre vanillé

- 2 g de sel (une pincée)

- le zeste d'un citron

- 9 g de levure boulangère déshydratée (ou 18 g de fraîche)

- 140 ml d'eau minérale tiède

- 10 ml d'eau de vie corse (facultatif) ou du rhum

- 70 g de beurre à température ambiante

- sucre pour l'enrobage

 

Préparer les ingrédients.

IMG_6027

 

Dans le bol du robot (ou un grand saladier : en cas de pétrissage manuel, doubler chaque temps indiqué), mettre la farine, le sucre vanillé et le sel.

IMG_6028

 

Mélanger au fouet et ajouter le zeste de citron.

IMG_6029

 

Mélanger puis ajouter la levure boulangère (ici, il s'agit d'une levure boulangère instantanée, qui n'a pas besoin d'être diluée avant emploi : vérifier la méthode d'utilisation de la vôtre, et diluez-la dans un peu d'eau tiède si nécessaire).

IMG_6031

 

Ajouter les oeufs et l'eau de vie.

IMG_6032

IMG_6033

 

Commencer à pétrir à vitesse lente, en ajoutant l'eau petit à petit.

 

Poursuivre le pétrissage pendant 5 minutes : vous devez obtenir une pâte assez compacte et collante. Ajouter petit à petit le beurre en morceaux, tout en pétrissant.

 

Poursuivre le pétrissage pendant encore 3 minutes à vitesse lente, puis 3 minutes à vitesse moyenne : vous devez obtenir une pâte lisse et élastique.

IMG_6039

 

Décuver dans un saladier et rassembler la pâte en boule à l'aide d'une corne ou d'une maryse.

IMG_6041

 

Filmer le saladier, et laisser reposer environ 2 heures à température ambiante (ou bien au frais toute une nuit) : la pâte doit doubler au moins de volume.

IMG_6044

 

Dégazer la pâte en y donnant quelques coups de poing.

IMG_6045

 

Former une boule et la déposer sur un grand papier sulfurisé.

IMG_6046

 

Laisser la pâte se détendre pendant 15 minutes sous un linge. Puis étaler à l'aide d'un rouleau très légèrement fariné, sur une épaisseur de 0,5 cm environ.

IMG_6047

 

Détailler des formes de votre choix à l'aide d'une roulette (je forme d'abord des bandes, puis je les coupe à différentes longueurs afin de faire des beignets de toutes tailles).

IMG_6049

IMG_6050

 

Courvrir d'un linge et laisser reposer à température ambiante pendant 20 à 30 minutes. Pendant ce temps, sortir la friteuse et la préchauffer à 170°.

Les beignets ont dû encore gonfler : entailler le milieu de 4 ou 5 beignets, toujours avec la roulette.

IMG_6051

 

Plonger les beignets dans l'huile chaude.

IMG_6052

 

Frire pendant 3 à 4 minutes, en retournant à mi-cuisson.

IMG_6054

 

Egoutter puis déposer dans une assiette garnie de papier absorbant.

IMG_6055

 

Enrober de sucre et réserver à température ambiante.

IMG_6056

 

Répéter l'opération (fente puis friture) pour le reste des beignets.

En une bouchée, vous voilà dans la vallée de l'Asco, entre maquis et neiges éternelles, avec vue sur le Monte Cinto. Et je parie que c'est plus beau que Stockholm !!!

Les frappes se conservent sans problème plusieurs jours (je les mets dans un tupp'). 

IMG_6083

FullSizeRender

FullSizeRender 2

 

Si le blog vous plait, si les recettes vous font de l'oeil, si vous avez souri à la lecture des publications, alors je vous invite à :

- vous abonner au blog, afin d'être informé de chaque nouvelle recette (rubrique "s'abonner à la newsletter")

- poster un petit commentaire ci-dessous (case "poster un commentaire")

- liker ma page Facebook (lien ci-contre, à droite aussi)

- me suivre sur instagram : patachou_miammiam_et_compagnie

- le partager avec vos amis (si vous n'en avez pas, prenez un Curly)

Je vous en serai éternellement reconnaissante (bon, peut-être pas éternellement, mais ça me ferait quand même drôlement plaisir )

Merci !Merci !