FullSizeRender 5

IMG_5455

 

Cette histoire débute à Modène, en Italie, à la fin des années 50, quand Giuseppe et Benito Panini, deux frères, marchands de journaux, s'aperçoivent que les enfants adorent collectionner les photos de footballeurs trouvées dans les tablettes de chocolat.

Pour mieux vendre leurs journaux, ils ont alors l’idée d’en glisser une au cœur de chaque quotidien, après avoir récupéré un stock de ces images à Milan. C'est un véritable carton (ni jaune, ni rouge, évidemment) ! Suite à ce succès, ils créent alors un premier album, baptisé Calciatori, en hommage au Calcio, le championnat italien. De simples vignettes en carton qu’il fallait coller avec de la colle (le système adhésif n’apparait que dix ans plus tard).

Que de souvenirs dans ce mot Panini... des cartes tirées aux billes à la récré, des négociations interminables pour échanger ses "doubles", la gloire éphémère de celui qui avait eu la chance de trouver "le rare" dans son paquet.... en fait, le sticker Panini, c'était le smart-phone de l'époque, fallait avoir le plus récent, le plus exceptionnel, celui que les autres n'avaient pas et les rendait envieux. Sauf que ça coûtait moins cher aux parents.

Cela-dit, j'ai jamais aimé le foot. Je me demande encore pourquoi j'aimais les Panini. Du coup, maintenant, je les mange. Et je n'accepte que rarement de les échanger.

 

Michel Platini à l'Inter de MIlan

 

Ingrédients : (pour 6 panini)

- 8 g de levure boulangère déshydratée (ou 18 g de levure fraîche)

- 150 ml d'eau tiède

- 150 ml de lait (bio et entier pour moi) tiède

- 450 g de farine T55

- 10 g de sel

- 15 g de sucre

- 15 g d'huile d'olive

 

Dans une tasse diluer la levure avec un peu de lait tiède (prélevé sur les 150 ml) et une pincée de sucre (prélevée sur les 15 g).

IMG_5395

IMG_5396

 

Dans le bol du robot (ou un saladier), mettre la farine, le sel, le sucre, et mélanger le tout au fouet.

IMG_5393

IMG_5394

 

Faire un puits et y verser la levure diluée.

IMG_5397

 

Commencer à pétrir à vitesse lente, en ajoutant petit à petit le lait et l'eau.

 

Ajouter ensuite l'huile en filet.

 

Poursuivre le pétrissage pendant encore 10 minutes (20 minutes si pétrissage manuel).

 

Vous devez obtenir une pâte lisse, élastique et non collante.

IMG_5402

 

Former une boule et la déposer dans un grand saladier.

IMG_5404

 

Filmer le saladier et laisser reposer jusqu'à ce que la boule double de volume (environ 2 heures).

IMG_5405

 

Dégazer la pâte en y mettant quelques coups de poing.

IMG_5406

 

Reformer une boule.

IMG_5407

 

Peser la boule et la diviser en 6 pâtons de même poids (+/- 125 g).

IMG_5408

 

Bouler les pâtons.

 

Laisser reposer 15 minutes (afin de faciliter le façonnage) sous un linge. 

IMG_5409

 

Ecraser chaque pâton en galette, et replier 1/3 du haut vers le bas, puis le tiers du bas vers le haut. Allonger un peu le boudin, puis replier les côtés et souder. Allonger à nouveau le boudin (il devra faire entre 25 et 30 cm), en le faisant rouler sur le plan de travail.

96321B29-D60B-4D0C-AB97-C68AF7FFEF44

 

 Déposer les pains 3 par 3, sur 2 papiers suflurisés, en les espaçant.

IMG_5418

 

Ecraser les pains à l'aide d'un rouleau, sur une épaisseur d'environ 1 cm (ou plus épais, selon votre goût).

IMG_5419

IMG_5421

 

Faire glisser sur une plaque, couvrir d'un linge, et laisser reposer à nouveau pendant une bonne heure. Les pains vont encore gonfler.

IMG_5423

 

30 minutes avant la fin de la 2ème levée, préchauffer le four à 210° avec un ramequin d'eau dedans.

Mouiller la surface des pains à l'aide d'un pinceau.

IMG_5424

 

Enfourner pour 7 à 8 minutes (il faut les sortir du four dès qu'ils commencent à colorer).

 

Laisser refroidir totalement sur une grille.

IMG_5428

 

Couper en 2 dans l'épaisseur.

IMG_5431

 

Garnir selon votre goût, pour moi : pesto, tomate, salade, jambon et mozzarella. A ce stade, vous pouvez réserver les paninis au frais, bien emballés dans du film alimentaire, pendant plusieurs heures, voire jusqu'au lendemain.

IMG_5433

IMG_5436

 

Faire chauffer l'appareil à panini (puissance maxi) et les griller en écrasant les plaques, afin de les aplatir un peu (2 minutes suffisent).

Déguster chaud bien entendu ! Vous pouvez aussi échanger votre Panini avec votre voisin si les 2 parties arrivent à se mettre d'accord.

IMG_5455

IMG_5439

 

Si le blog vous plait, si les recettes vous font de l'oeil, si vous avez souri à la lecture des publications, alors je vous invite à :

- vous abonner au blog, afin d'être informé de chaque nouvelle recette (rubrique "s'abonner à la newsletter")

- poster un petit commentaire ci-dessous (case "poster un commentaire")

- liker ma page Facebook (lien ci-contre, à droite aussi)

- me suivre sur instagram : patachou_miammiam_et_compagnie

- le partager avec vos amis (si vous n'en avez pas, prenez un Curly)

Je vous en serai éternellement reconnaissante (bon, peut-être pas éternellement, mais ça me ferait quand même drôlement plaisir )

Merci !Merci !