IMG_2697

 

Le Chocotache (Tachum Chocolatum) est un petit mammifère plutôt nocturne, qui, contrairement à la Pastèkentranche (Pasteka Minifessa), sa cousine très éloignée, se cache à la belle saison et se réveille l'hiver venu. 

On le différencie facilement des autres membres de la classe Chocolatum grâce à sa carapace multicolore, fine et brillante, dans laquelle bat un petit coeur de noisette, enrobé de caramel au beurre salé. 

Les prédateurs des Chocotaches sont multiples, même si le plus ravageur reste l'Hommaffamé (Homo Affamus), qui, à tout âge, est capable de débusquer habilement ses proies, malgré leur étonnant mimétisme avec les rubans et autres papiers cadeaux de rigueur. Ces prédateurs jouent donc un rôle important lors des phases de déclin de populations, entre le 1er décembre et le 1er janvier, date à laquelle les Bonnerésolutions (Bonnas Resolutionnas) sauvent les Chocotaches d'une inéluctable disparition.

Leur longévité est donc très courte, un mois maximum. Cette espèce étant aujourd'hui protégée, nous vous recommandons de les observer dans leur habitat naturel, de ne pas les capturer, et de les laisser se reproduire en toute quiétude.

 

Ingrédients (pour 40 Chocotaches) :

- 350 g de chocolat blanc de couverture

- colorants alimentaires liposolubles : jaune, rouge, bleu et blanc

- un spray velours coloré (rouge pour moi) / facultatif

- 30 g de beurre de cacao (pour moi Mycryo)

- 40 noisettes entières

- du caramel au beurre salé (recette ici : CLIC !)

 

Nettoyer parfaitement et sécher au coton le moule à chocolat, puis l'entreposer au frigo.

IMG_2634

 

Préparer les ingrédients et préchauffer le four à 180°.

IMG_2635

 

Disposer les noisettes sur une plaque et les torréfier au four pendant 10 minutes.

IMG_2636

 

Frotter les noisettes entre vos mains afin d'en retirer la "peau". Réserver à température ambiante.

IMG_2647

 

Faire fondre le beurre de cacao au micro-ondes.

IMG_2637

IMG_2641

 

Mettre une cuillère à moka de colorant rouge, jaune et bleu dans de petites tasses, et les diluer avec le beurre de cacao fondu en le répartissant à peu près équitablement. Bien mélanger.

IMG_2642

IMG_2645

 

 

 

Ajouter dans chaque tasse un peu de colorant blanc (qui permettra d'opacifier les couleurs).

IMG_2646

 

Bien mélanger afin d'obtenir des préparations homogènes.

IMG_2649

 

Repasser la première couleur quelques secondes au micro-ondes afin de la fluidifier, sortir le moule du frigo, et l'asperger à l'aide d'une brosse à dents (destinée uniquement à cet usage bien entendu).

IMG_2650

IMG_2651

 

Répéter la même opération avec les 2 autres couleurs.

IMG_2653

 

Passer ensuite un coup rapide de spray velours (facultatif), en biais, en utilisant un seul angle (afin de ne couvrir d'une petite partie de chaque empreinte).

IMG_2654

IMG_2655

 

Réserver au frigo pour minimum 30 minutes.

Pendant ce temps, tempérer le chocolat de couverture. Pour cela, voir la méthode complète ici : CLIC !

IMG_2658

IMG_2659

IMG_2660

 

Quand le chocolat est à sa température d'utilisation (entre 29° et 30°), sortir le moule du frigo et couler les 4/5ème du chocolat dessus, en remplissant bien les cavités. Faire pivoter le moule dans tous les sens et le laisser s'égoutter sur une grille. Racler ensuite l'excédent à la spatule.

Laisser le reste du chocolat dans le bain-marie, afin de le maintenir à peu près à la même température.

IMG_2662

 

Réserver à nouveau au frais, le temps de transvaser le caramel au beurre salé dans une poche à douille.

Verser un peu de caramel au fond de chaque alvéole.

IMG_2663

 

Déposer une noisette dans chaque alvélose.

IMG_2664

 

Couler à nouveau du caramel en laissant 2 millimètres entre le caramel et le haut des alvéoles.

IMG_2665

 

Fermer les alvéloves en versant dessus le restant de chocolat fondu.

IMG_2667

 

 

Racler l'excédent à la spatule, puis laisser figer totalement au frais (30 minutes) ou à température ambiante.

Les chocolats doivent, si tout va bien, se démouler en un clin d'oeil !

IMG_2668

 

 

Les prédateurs feront quand même attention à les consommer avec modération : les Chocotaches ont une fâcheuse tendance à se fixer sur les hanches et les cuisses après absorption. C'est ce qu'on appelle communément la Revanche des Chocotaches.

 

IMG_2697

 

Vous cherchez un idée de plat salé ? C'est ici : clic ! 

Si ce blog vous plait, si les recettes vous font de l'oeil, si vous avez souri à la lecture des publications, alors je vous invite à :

- vous abonner au blog ici : clic ! , afin d'être informé de chaque nouvelle recette (ou rubrique "s'abonner à la newsletter")

- poster un petit commentaire ci-dessous (case "poster un commentaire"), je ne manquerai pas de vous répondre !

liker ma page Facebook ici : clic !

- me suivre sur Instagram : clic !

partager ce blog avec vos amis (si vous n'en avez pas, prenez un Curly)

Je vous en serai éternellement reconnaissante (bon, peut-être pas éternellement, mais ça me ferait quand même drôlement plaisir )

Merci !