IMG_1829

IMG_1804

 

Aujourd'hui, je fais dans le super-régional, le service de maxi-proximité, le circuit méga-court, le très à la mode locavorisme, bref, je vous propose une recette née, comme moi, à Toulon (mais pour les mauvaises langues, je précise : PAS la même année).

Un peu de culture (attention, séquence boring) : il s'agit d'un gâteau inventé dans les années 30 par le pâtissier Calvi (qui, comme son nom ne l'indique pas, était bien toulonnais), installé rue du Canon (je vous laisse deviner pourquoi la rue porte ce nom, y'a un piège), en plein centre-ville. C'est une pâtisserie glacée, composée de couches de meringue et de chantilly, traditionnellement parfumée au moka (on en trouve aussi des versions au praliné (bof), voire même au chocolat (beurk)), et elle est garnie de pralin croustlllant (ou parfois d'amandes).

Sa particularité est d'être décorée d'un coq en sucre glace. Et là, inévitablement, vous allez me poser la question : POURQUOI un coq ? (hein que vous me la posez, la question ???). 

1 - parce qu'on surnommait M Calvi 'le Coq' dans la basse-ville ?

2 - parce que M Calvi était vachement patriote ?

3 - parce que le Coq est l'emblème des pâtissiers à Toulon ?

4 - parce que M Calvi a voulu rendre hommage à la pièce d'Edmond Rostand (créée quelques années plus tôt) "Chantecler" ?

A vous de faire votre choix. Fin de la séquence boring.

Pour en revenir à nos moutons (la basse-cour, ça m'inspire), c'est une pâtisserie que vous ne trouverez qu'à Toulon, donc inutile d'aller commander un Chanteclair à Limoges ou à Melun, on vous regarderait comme si votre b.... avait un goût ("le Bonheur est dans le Pré", restons dans le rural).

Enfin, qu'à Toulon, c'est vite dit, puisque maintenant, vous allez pouvoir le faire chez vous... surtout que c'est une recette déconcertante de facilité, pratique car préparable à l'avance, et surtout, délicieuse (bon, pour moi, elle a le goût des anniversaires de mon enfance, donc je ne dois pas être très impartiale). Vous pourrez aussi le décliner en forme de bûche pour les fêtes de fin d'année.

 

Ingrédients : (pour un gros Chanteclair de 26 cm de diamètre et 7 cm de haut, soit pour 12/14 personnes)

- 160 g de blancs d'oeufs (5 blancs de gros oeufs)

- 160 g de sucre en poudre extra-fin

- 160 g de sucre glace

- 850 ml de crème liquide à 30% de MG, entreposée au frigo avec le fouet et le bol du robot

- 120 g de sucre glace

- 15 à 20 g de café soluble (ou de l'extrait de café), vous pouvez ajuster la quantité selon votre goût

- 200 g de pralin (ou d'amandes effilées torréfiées)

- un peu de sucre glace pour la déco

 

Préchauffer le four à 95° et préparer 2 plaques garnies de papier cuisson, sur lesquelles vous tracerez sur le verso un cercle de 21 cm de diamètre.

IMG_1591

 

Monter les blancs au robot (ou au batteur) en augmentant petit à petit la vitesse. Quand ils commencent à être bien mousseux, ajouter environ 1/3 du sucre en poudre.

IMG_1588

 

Continuer de fouetter à vitesse rapide, et ajouter progressivement les 2 derniers tiers du sucre en poudre. Poursuivre jusqu'à l'obtention de beaux becs d'oiseau.

IMG_1593

 

Ajouter alors 1/3 des 160 g de sucre glace tamisé et l'incorporer délicatement à la maryse.

IMG_1594

IMG_1595

 

Renouveler l'opération avec le 2ème tiers, puis le dernier. Vous devez obtenir une meringue très lisse et brillante.

IMG_1597

 

Mettre la meringue en poche, et pocher en escargot sur le papier cuisson, selon les gabarits préalablement préparés, et sur une épaisseur d'environ 2 centimètres. Lisser le tout à la spatule.

IMG_1599

IMG_1600

 

Enfourner les meringues pour deux heures, en ouvrant régulièrement la porte du four afin d'en laisser s'échapper l'humidité. 

Laisser refroidir complètement sur grille.

IMG_1647

 

Préparer un cercle de 26 cm de diamètre (et de 7 cm de hauteur) et garnir le pourtour de rhodoïd (ou de papier guitare, ou de papier cuisson). Installer au fond un disque de meringue.

IMG_1658

 

Monter la crème liquide en chantilly ferme (mais pas trop !) en ajoutant sur la fin le café soluble et le sucre glace. 

IMG_1678

 

Mettre la chantilly au café dans une poche, et la pocher tout autour de la meringue.

IMG_1680

 

Pocher ensuite par dessus, en escargot, une bonne couche de chantilly (environ 2 cm).

IMG_1681

 

Lisser à la spatule.

IMG_1682

 

Déposer par dessus le 2ème disque de meringue.

IMG_1683

 

Renouveler l'opération précédente, et lisser la surface.

IMG_1684

 

Réserver le tout bien à plat, au congélateur, pour 6 heures minimum (je le fais généralement au moins la veille, voire plusieurs jours à l'avance).

IMG_1685

 

Une fois le gâteau bien congelé, retirer le cercle et le rhodoïd.

IMG_1731

 

Etaler le pralin dans un grand plat et le faire adhérer sur le côté du gâteau, en le faisant rouler dedans. Répartir ensuite du pralin sur le dessus.

IMG_1732

 

Découper dans une feuille un pochoir en forme de coq.

IMG_1772

 

Déposer le pochoir sur le gâteau et saupoudrer de sucre glace à l'aide d'une passette.

IMG_1773

IMG_1774

 

Retirer délicatement le pochoir en le maintenant bien à l'horizontale.

IMG_1775

 

Réserver le Chanteclair au congélateur jusqu'à dégustation. Attention : prévoyez de le sortir (et de le réserver à température ambiante) environ 15 minutes avant de le servir.

IMG_1804

IMG_1829

FullSizeRender 2

 

 

Si le blog vous plait, si les recettes vous font de l'oeil, si vous avez souri à la lecture des publications, alors je vous invite à :

- vous abonner au blog ici : CLIC ! , afin d'être informé de chaque nouvelle recette (ou RdV à la rubrique "s'abonner à la newsletter")

- poster un petit commentaire ci-dessous (case "poster un commentaire")

- liker ma page Facebook (lien ci-contre, à droite aussi)

- me suivre sur instagram : patachou_miammiam_et_compagnie

- le partager avec vos amis (si vous n'en avez pas, prenez un Curly)

Je vous en serai éternellement reconnaissante (bon, peut-être pas éternellement, mais ça me ferait quand même drôlement plaisir )

Merci !Merci !