IMG_3234

 

Durant longtemps dans ma jeunesse, en tous cas depuis l'été de ma classe de première, j'ai toujours été extrêmement frustrée à cette période de l'année.

En effet, moi qui adore regarder le tennis à la télé (à défaut de le pratiquer sur de vrais terrains), moi qui adorerais assister en live au tournoi de Roland Garros, eh bien à la place, j'avais systématiquement le nez plongé dans des bouquins.... parce que (avouez que c'est quand même mal fichu), c'est aussi la période des examens, concours, et autres réjouissances scolaires archi-importantes. Du coup, avec un oeil sur le match Lendl / Mac Enroe (je ne veux entendre aucun commentaire), et l'autre sur le cours de biologie moléculaire, non seulement je n'appréciais pas totalement le spectacle, mais en plus, je finissais par m'embrouiller entre la structure du glycogène et celle de la vitamine B12 (ça paraît pas comme ça, mais c'est très grave).

Cette époque étant révolue (depuis longtemps, OK, pas de commentaire j'ai dit), je peux maintenant non seulement regarder un match du début à la fin, mais en plus, je m'octroie un bon goûter pour aller avec. Et pour celui d'aujourd'hui, c'est la couleur de la terre battue qui m'a inspirée (le parfum des premiers abricots achetés ce matin au marché, aussi, c'est vrai).

Je vous propose donc cette recette rapide et facile (le match va commencer), à déguster bien frais (c'est comme ça que je le préfère), avec une petite boule de sorbet ou un thé glacé (ou les deux). C'est fondant, c'est moelleux, c'est acidulé, et c'est croustillant aussi grâce aux amandes effilées....

En tous cas, je vous confirme : c'est bien plus agréable que d'apprendre des formules imbitables de thermodynamique, ou des réactions abscontes d'oxydo-réduction (beurk !).

 

Ingrédients : (ces proportions sont idéales pour un moule à manqué carré de 20 cm X 20 cm)

- 240 g de sucre en poudre (120 g pour le caramel et 120 g pour la pâte)

- 4 oeufs

- 130 g de beurre fondu

- 100 g de farine

- 1 càs d'extrait de vanille

- 16 abricots (environ 500 g)

- 50 g d'amandes effilées

 

Préchauffer le four à 170° chaleur tournante.

Mettre 120 g de sucre dans une grande casserole, en couche fine. Laisser caraméliser à sec, sur feu doux.

IMG_3159

 

Quand le caramel est bien ambré, ajouter 3 càs d'eau (toujours sur feu doux) et mélanger afin d'obtenir une consistance plus liquide. Verser le caramel au fond du moule préalablement graissé.

IMG_3160

 

Laver les abricots, les dénoyauter, et les couper en 2. Les disposer sur le caramel, faces coupées vers le haut.

IMG_3161

 

Fouetter les oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

IMG_3157

IMG_3158

 

Tout en continuant de fouetter doucement, ajouter le beurre fondu tiédi, la farine et l'extrait de vanille.

IMG_3162

 

Verser délicatement la préparation au dessus des abricots, et tapoter légèrement le moule sur le plan de travail afin de combler tous les interstices.

IMG_3163

 

Parsemer d'amandes effilées.

IMG_3164

 

Enfourner pour environ 35 minutes, jusqu'à ce que la surface soit bien dorée.

IMG_3169

 

Laisser tiédir avant de retourner et de démouler. 

IMG_3205

 

Une fois le gâteau refroidi, parer les côtés avec un grand couteau tranchant, et réserver au frais.

Coupez de jolies parts carrées, et régalez vous !

IMG_3234

IMG_3231

 

 

Si ce blog vous plait, si les recettes vous font de l'oeil, si vous avez souri à la lecture des publications, alors je vous invite à (QCM) :

- vous abonner au blog, afin d'être informé de chaque nouvelle recette (en haut à droite, sous la rubrique "newsletter")

- poster un petit commentaire ci-dessous (case "poster un commentaire")

liker ma page Facebook (lien ci-contre, à droite aussi) : vous avez la possibilité d'y poster les photos de vos propres réalisations :-)

- me suivre sur Instagram : patachou_miammiam_et_compagnie

Je vous en serai éternellement reconnaissante (bon, peut-être pas éternellement, mais ça me ferait quand même drôlement plaisir )

Merci ! Merci !