IMG_8704 (1)

 

IMG_8734

 

 

Cyril Lignac n'arrivait pas à dormir. Il alluma.

Son four marquait minuit vingt. Il poussa un profond soupir, s'assit dans son lit, s'appuyant sur son polochon.

Il prit un Voici, il l'ouvrit, il lut. Mais il n'y saisissait qu'un imbroglio confus, dont il ignorait la signification.

Il abandonna Voici sur son lit. Il faisait doux. Un bruit indistinct montait du bistro voisin. Un carillon, plus profond qu'un bourdon, non loin, sonna trois coups.

Il comprit qu'il lui fallait agir. Il ouvrit son placard à provisions, sortit du chocolat, croqua. Son imagination vaquait, il laissait son art jaillir.

La disparition naquit ainsi, dans la nuit, dans sa maison.

 

Et tout ça, sans eux (mais non sans oeufs).

 

Texte d'après Georges Perec.

Recette d'après Cyril Lignac.

 

Ingrédients :

Les proportions données correspondent à un moule carré en silicone de 17 cm X 17 cm et de hauteur 5,5 cm.

 

- 200 g de chocolat Dulcey (ou du chocolat pâtissier de votre choix, noir, lait, caramel...)

- 250 g de mascarpone à température ambiante

- 4 oeufs entiers à température ambiante

- 50 g de sucre glace

- 40 g de farine T45 tamisée

- 150 g de chocolat noir de couverture pour le glaçage

 

Préchauffer le four à 150° chaleur tournante.

Faire fondre le chocolat (Dulcey ou au lait) au bain marie.

IMG_8674

 

Mettre le mascarpone dans le bol du robot équipé du fouet, et fouetter pendant 1 minute environ à vitesse moyenne (la 4 sur mon Artisan).

IMG_8684

 

 

Ajouter le chocolat fondu et fouetter encore pendant une minute.

IMG_8687

 

Ajouter les oeufs l'un après l'autre, en fouettant entre chaque ajout : l'oeuf précédent doit être totalement incorporé avant d'enquiller l'oeuf suivant.

Ajouter enfin le sucre glace et la farine, et mélanger à la maryse.

Beurrer (ou passer du spray de démoulage sur) le moule (utiliser du silicone) :

IMG_8688

 

 

 

Verser la pâte dans le moule, et tapoter celui-ci sur le plan de travail afin de bien la répartir dans les reliefs et d'en retirer les bulles :

IMG_8690

 

 

 

Enfourner directement sur la grille du four (ne pas mettre de plaque à pâtisserie ni la lèche-frite) pour environ 30 minutes. 

Le gâteau doit être encore un peu tremblant au toucher.

Laisser refroidir à température ambiante, puis réserver 2 heures minimum au frigo (toujours dans son moule).

Démouler et le poser sur une grille, elle-même posée sur un récipient récupérateur de glaçage :

IMG_8703

 

Faire fondre le chocolat de couverture au bain-marie, et le transvaser dans un récipient avec bec verseur :

IMG_8702

 

 

Faire couler le glaçage sur le gâteau, en vous aidant d'une spatule. 

Si vous avez un moule à reliefs et que vous souhaitez les faire ressortir, attendre que le chocolat commence à figer, et passer un bâtonnet en bois sur les reliefs afin d'en retirer le chocolat (j'ai utilisé le côté carré d'une baguette chinoise, qui passait pile-poil entre mes carrés).

Avec un moule lisse, vous pouvez vous amuser à faire des décos en passant sur le chocolat un couteau à pain, pour faire des vagues, par exemple.

 

Réserver au frais jusqu'à dégustation.

Et croyez moi, c'est maintenant que vous allez comprendre pourquoi ce gâteau s'appelle "la disparition" ! Chez moi, on aurait même pu l'appeller "La guerre des Mondes".

 

IMG_8716

 

 

IMG_8734

 

IMG_8722

 

Vous cherchez un idée de plat salé ? C'est ici : clic ! 

Si ce blog vous plait, si les recettes vous font de l'oeil, si vous avez souri à la lecture des publications, alors je vous invite à :

- vous abonner au blog ici : clic ! , afin d'être informé de chaque nouvelle recette (ou RdV à la rubrique "s'abonner à la newsletter")

- poster un petit commentaire ci-dessous (case "poster un commentaire"), je ne manquerai pas de vous répondre !

liker ma page Facebook ici : clic !

- me suivre sur Instagram : clic !

partager ce blog avec vos amis (si vous n'en avez pas, prenez un Curly)

Je vous en serai éternellement reconnaissante (bon, peut-être pas éternellement, mais ça me ferait quand même drôlement plaisir )

Merci !Merci !