IMG_4346

IMG_8384

 

Votre mari a un job. C'est bien.

Mais il a aussi des collègues de bureau. C'est moins bien.

Et quand les dits-collègues s'invitent à l'apéro le vendredi soir, parce qu'ils ont un soit-disant dossier urgent à boucler avant le week-end (en fait, ils vont se raconter des blagues salaces toute la soirée, en se goinfrant de chips et de sauciffard), c'est carrément pénible.

Surtout qu'ils ont bien l'intention de s'incruster grave, les relous (vous pensez, un dossier aussi important, ça se boucle pas en 5 minutes ! ). Et que, comme par hasard, aujourd'hui, entre le métro, le boulot et les petiots, j'ai même pas eu le temps de faire un simple gâteau au yaourt , ni même une pauvre pâte à crêpes. En même temps, j'ai plus ni yaourt, ni lait, ni même un oeuf...

Mais ces messieurs aiment les douceurs, et n'hésitent pas à le faire savoir sitôt la porte d'entrée passée : 

- Dis donc Hélène, tu nous fais quoi comme dessert, cette fois-ci ?

- SURPRISE ! (moi qui croyais me fourrer sous la couette avec une bonne série, c'est loupé).

Vite. . . Je plonge direct la tête dans le placard à la recherche de quelques ingrédients qui pourraient faire l'affaire.

Et là, entre un pot de cornichons aux 3/4 vides et un vieux paquet de spaghettis, je trouve des trésors : du lait et de la crème de coco, achat impulsif 3 mois plus tôt à l'épicerie asiatique, en me disant que ça pourrait toujours servir. On y est. Et vive le concept des achats impulsifs !

Au fin fond du congel', je trouve aussi quelques fraises. OUF ! Et j'ai des fruits de la passion et une grenade. Re-OUF. Je suis sauvée. Et mon honneur aussi.

Mais faut que je me bouge : j'ai 2 heures (le temps de boucler le dossier Demesmaeker, vous suivez ?), le compte-à-rebours commence.

Je vous livre ici deux versions de la même recette : fraise / passion / grenade et ananas / mangue / passion.

 

Ingrédients :

(avec ces proportions, j'ai pu réaliser 4 très grandes verrines, en utilisant des verres à cocktail)

- 200 g de fraises OU d'ananas (surgelés ou pas) 

- 50 g de sucre (ou édulcorant supportant la cuisson)

- 1 càs de pectine (ou additif à confiture Vitpris ou équivalent) 

- 200 g de lait de coco 

- 200 g de crème de coco (vous pouvez remplacer tout ou une partie de la crème coco et/ou du lait de coco par de la crème liquide)

- 1 gousse de vanille ou 1 càs d'extrait de vanille

- 50 g de sucre (ou édulcorant)

- 2 feuilles de gélatine hydratées dans de l'eau froide OU 1,5 g d'agar-agar pour la version végan

- 5 fruits de la passion et la moitié d'une grenade OU 100 ml de coulis mangue/passion

 

IMG_8357

 

Entreposer les verrines au congélateur.

Mélanger les 50 grammes de sucre et la pectine. 

Mettre les fraises/ananas dans une casserole avec le mélange sucre + pectine, et laisser compoter pendant 10 à 15 minutes (il faut que les fruits soient bien confits).

IMG_8358

 

 

IMG_4313

 

Ecumer régulièrement si nécessaire (c'est-à-dire retirer la mousse blanche qui se forme à la cuisson à l'aide d'une écumoire).

IMG_8359

 

Passer le tout au blender (ou au mixeur plongeant ou au mixeur).

IMG_8360

 

IMG_4314

 

Laisser tiédir, puis mettre le confit de fruits dans un entonnoir à piston (ou dans un récipient avec un bec verseur). Déposer dans chaque verrine (verre à cocktail pour moi) un peu de purée de fraise, en inclinant le contenant si vous souhaitez obtenir une surface oblique.

IMG_8362 

IMG_4315

 

Réserver au congélateur en gardant l'inclinaison de la verrine (pour ne pas la salir), et en la calant pour bloquer la purée de fraise. 

IMG_8363

 

Mettre dans une casserole, sur feu doux, le lait et la crème de coco (ou la crème liquide) avec les autres 50 grammes de sucre et les graines de vanille (ou l'extrait). 

IMG_8367

 

Pendant ce temps, préparer un grand saladier rempli de glaçons avec un peu d'eau froide. Prévoir un 2ème saladier plus petit qui pourra être déposé dedans.

IMG_8364

 

Mélanger régulièrement la préparation de la casserole, et arrêter le feu à la limite de l'ébullition (agar-agar : verser l'agar-agar dans la préparation, bien mélanger et laisser frémir 3 minutes).

Débarrasser dans le petit saladier et ajouter les feuilles de gélatine égouttées. Bien mélanger à la maryse. 

Déposer ce saladier dans le saladier de glaçons préparé précédemment. Mélanger régulièrement jusqu'à refroidissement (attention quand même que la panna cotta ne "prenne" pas !). Ce procédé permet de répartir uniformément les graines de vanille dans la crème (sinon, elles vont s'accumuler au fond de vos verrines et ça sera moins bon).

IMG_8370

 

Verser la crème dans un entonnoir à piston (quand je vous dis que c'est pratique !), à défaut un récipient avec un bec verseur.

IMG_8371

 

Sortir les verrines du congélateur, les poser sur une surface bien plane, et verser la crème au dessus de la purée de fraises.

IMG_8372

IMG_4323

  

Réserver au frigo pour 2 heures minimum (ou bien 30 minutes au congel', puis au frigo, ça marche niquel). 

Version fraise/passion/grenade : extraire les graines des fruits de la passion et celles de la demi-grenade. Mélanger les 2 et égoutter dans un petit tamis pour en retirer le surplus de jus.

IMG_8375

 

Quand les pannacottas sont bien prises, déposer délicatement à la surface de la crème le mélange de graines. Version ananas/mangue/passion : verser un peu de coulis au dessus de la crème.

IMG_4327

 

 

Décorer à votre convenance (tuiles de sucre colorées / graines de fruits de la passion). Réserver au frigo jusqu'à dégustation.

Et à vous la télécommande, la couette et les oreillers bien moëlleux. Enfin !

IMG_4346

IMG_8383

IMG_8386

 

Si ce blog vous plait, si les recettes vous font de l'oeil, si vous avez souri à la lecture des publications, alors je vous invite à (QCM) :

- poster un petit commentaire ci-dessous (case "poster un commentaire")

- vous abonner au blog, afin d'être informé de chaque nouvelle recette (en haut à droite, sous la rubrique "newsletter")

liker ma page Facebook (lien ci-contre, à droite aussi)

- le partager avec vos amis (si vous n'en avez pas, prenez un Curly)

Je vous en serai éternellement reconnaissante (bon, peut-être pas éternellement, mais ça me ferait quand même drôlement plaisir )

Merci !Merci !